Avec vous

Chaque saison Danse à tous les étages initie de nombreux projets qui impliquent artistes, acteurs culturels, éducatifs, sociaux et populations. L’enjeu de ces projets est d’amener la danse dans des lieux nouveaux et de la proposer comme levier d’intégration des personnes. S’engager dans un processus de création artistique, c’est travailler en collectif, repousser ses limites, découvrir de nouvelles facettes de soi, gagner en confiance, s’affirmer… autant d’aptitudes qui favorisent un mieux-être des personnes dans la société. 

Vos contacts sur le territoire

Créatives

Création collective par et pour des femmes

Créatives propose à un groupe d’une dizaine de femmes âgées de 18 à 62 ans, éloignées de l’emploi et rencontrant des difficultés dans leurs parcours, d’expérimenter un processus de création artistique. Encadré par des artistes professionnel·les, le projet se conclut par la réalisation d’une restitution publique.  

Cette aventure collective est construite en partenariat avec des structures sociales et de formation professionnelle.  Elle permet de travailler la confiance en soi, de tisser des liens et d’utiliser l’art comme support pour se remobiliser socialement puis professionnellement. 

Le projet est encadré par deux artistes dont au moins un·e est issu du champ chorégraphique et se décline dans les villes de Brest, Rennes, Morlaix et Saint-Malo. Il est accessible sans conditions physiques particulières, ni prérequis en danse.


Partenaires et financeurs du projet :

Fonds social européen, DRAC Bretagne, Région Bretagne, villes de Brest, Rennes, Morlaix et Saint-Malo

À chaque édition, des partenaires opérationnels du territoire soutiennent le projet.  

Le projet Créatives est financé par le Fonds social européen dans le cadre du programme 21/27

FSE-2

Créatives, c’est :

  • Une quarantaine d’heures d’ateliers de pratique artistique répartie entre séances hebdomadaires et semaines de résidence 
  • Une présentation publique du travail réalisé 
  • Un suivi régulier mené avec un·e médiateur·trice social·e  afin d’identifier les compétences transférables dans le projet socio-professionnel 
  • Un parcours culturel mêlant ateliers de culture chorégraphique, visites de lieux culturels et spectacles  
  • Des cafés culturels 

Portraits en mouvement

Se voir sous un nouveau jour

Portraits en mouvement propose à un groupe d’une dizaine de jeunes âgés de 16 à 25 ans, rencontrant des difficultés dans leurs parcours, d’expérimenter un processus de création artistique autour du thème du portrait. 

Par la construction de portraits originaux, individuels et collectifs, il s’agit d’amener chacun à poser un nouveau regard sur soi et sur les autres. Se présenter autrement, se découvrir de nouvelles aptitudes, aller chercher d’autres facettes de soi et oser les montrer au grand jour.  

Par la danse, les jeunes questionnent les notions de postures, d’attitudes et de présence. La pratique artistique les incite à prendre conscience d’eux-mêmes, de leur langage corporel et de leur rapport à l’autre.  

Le projet est dirigé par deux artistes professionnel·les renouvelés chaque année.


Partenaires et financeurs du projet :

Fonds social européen, DRAC Bretagne, Région Bretagne, villes de Brest et de Rennes  

À chaque édition, des partenaires opérationnels du territoire soutiennent le projet.

Le projet Portraits en mouvement est financé par le Fonds social européen dans le cadre du programme 21/27

FSE-2

Portraits en mouvement, c’est :

  • Une dizaine de séances de pratique artistique proposées en 2 à 5 semaines  
  • Une présentation publique du travail réalisé  
  • Un parcours culturel mêlant ateliers de culture chorégraphique, visites de lieux culturels et spectacles  
  • Un suivi individuel régulier avec les référents sociaux des jeunes afin d’identifier les nouveaux acquis et travailler à leur transposition dans leur parcours socioprofessionnel 

Par ces actions, Portraits en mouvement vise à valoriser les jeunes, leur créativité et leurs prises d’initiatives afin de les aider à prendre confiance, à affirmer leurs choix et leurs présences pour préciser leur parcours dans la vie active.  

Corps sensibles

Le projet qui fait danser nos ainé·es

Dans le cadre de la prévention de la perte d’autonomie, ce projet propose à des personnes en situation de pré-retraite, retraitées, accueillies en établissements spécialisés ou à domicile, d’expérimenter ensemble un processus de création artistique autour de la mise en mouvement et de la mémoire.   

Ce projet peut rassembler les aîné·es et les professionnel·les qui les accompagnent, des jeunes en formation de l’intervention sociale ou des enfants.  

Il crée du lien social, valorise la parole, les savoirs et la créativité des personnes âgées, dans la rencontre avec la pratique dansée, par le biais d’une expérience sensible et collective. 

Les objectifs du projet

  • Créer du lien social pour prévenir et lutter contre l’isolement des personnes.  
  • Permettre une ouverture artistique et culturelle grâce à la découverte de la danse contemporaine.  
  • Apporter un épanouissement personnel et collectif en s’impliquant dans une démarche créative.  
  • Développer et maintenir des capacités pour une meilleure autonomie dans la vie quotidienne.  
  • Valoriser un croisement intergénérationnel via les parcours, les compétences et les expériences de chacun : au sein de l’établissement/domicile, entre les résident·e·s et le personnel mais aussi entre les résident·es et l’artiste.  

“Parce que c’est dans les EHPAD que sont regroupés les anciens, parce que le vieil âge est exclu de la société, parce que les vieux ne font plus parti de notre quotidien, parce que la mort et le souvenir semblent disparaître chaque jour un peu plus à nos yeux alors que nous serons chaque jour à venir un peu plus vieux et toujours plus nombreux. Parce que ce qui se transmet par la mémoire du corps a aussi besoin de se déployer par le récit, par les histoires, par le témoignage, sans quoi c’est un corps sans culture qui erre dans une société sans mémoire.”


Sofian Jouini, chorégraphe. 

Scolaire

De la petite enfance à l’université

Citoyen·nes et spectateur·trices de demain, les enfants ont besoin de faire exister leur corps, de se montrer, d’expérimenter et de trouver leur place dans un monde de jeunes et d’adultes. La danse, par sa capacité à faire prendre conscience de son corps et de ses possibles, à créer du collectif et de la coopération, à favoriser l’ouverture, l’écoute de l’autre, et le développement de l’esprit critique, peut jouer un rôle essentiel dans le développement des enfants.

C’est pourquoi nous avons à cœur de les accompagner dans cette construction en leur ouvrant la fenêtre de la danse dès la petite enfance. 

Nous tissons pour cela des partenariats avec des artistes bien sûr, mais aussi des structures culturelles, des collectivités, des relais d’assistant·es maternel·les, des écoles, des collèges, pour les faire entrer dans l’éveil artistique et culturel. En toile de fond se trouvent toujours les trois piliers de l’EAC (Éducation Artistique et Culturelle) : la rencontre directe et sensible avec les œuvres, l’initiation à la pratique artistique et l’acquisition de connaissances.

Donner envie aux enfants d’une part et former les acteurs de l’EAC d’autre part, pour mieux les guider vers la reconnaissance d’une qualité du geste artistique. 

Transmettre

Danse à tous les étages initie de nombreux projets de développement chorégraphique qui impliquent artistes, acteurs culturels, éducatifs, sociaux et la population, afin de proposer la danse comme levier d’intégration des personnes, par le biais de processus de création artistique.

Par une pratique régulière et collective de la danse au sein d’un groupe, les participant·es à nos diverses actions artistiques et sociales s’intègrent plus facilement dans la cité, en participant à un travail collectif et épanouissant, en retrouvant confiance en soi via une confrontation au regard des autres et à l’accomplissement d’un projet commun.

Les participant·es à nos projets travaillent de concert avec des artistes confirmés, des danseurs ou des chorégraphes professionnels ou encore des artistes pratiquant d’autres disciplines. Cette exigence permet aux acteurs de nos actions de s’intégrer dans la vie culturelle, à l’aide du regard curieux et sensible des artistes.

Les actions artistiques et sociales ne sont pas les seuls projets de médiation menés par Danse à tous les étages. Mettre à portée la culture de la danse dès le plus jeune âge nous semble essentiel et c’est au travers de projets d’éducation artistique et culturelle que nous créons le dialogue avec les enfants.

Parcours culturel

Donner le goût de la danse

Construit en collaboration avec les structures culturelles du territoire, le parcours culturel est proposé tout au long de l’année aux adhérent·es et participant·es des projets de la saison. Il vise à faciliter l’accès à la culture et plus particulièrement l’accès à la danse aux personnes fragilisées socialement.

Le parcours culturel est composé a minima d’une proposition par mois tout au long de l’année.

Les personnes inscrites au parcours découvrent des spectacles, visitent des lieux ressources dans leur ville, rencontrent des équipes artistiques et participent à des ateliers de découvertes de la danse et du spectacle vivant.