Actualité /

Sylvain Prunenec en résidence de création

Publié le mercredi 2 novembre 2022

Sylvain Prunenec sera accueilli du 29 novembre au 3 décembre 2022 en résidence de recherche, d’écriture et de création sur le territoire de Concarneau Cornouaille Agglomération, à la médiathèque de Tourc’h.

L’occasion pour lui de continuer le travail amorcé lors d’une première visite du territoire en mars 2022, où il était venu à la rencontre d’associations locales, de dirigeant·es et d’ouvrier·ères d’usines agroalimentaires, de lieux de patrimoine et d’archives autour de l’histoire des conserveries pour nourrir sa prochaine création En rêve, prévue pour l’automne 2023.

En rêve

Un projet d’immersion et de rencontres avec des travailleuses et travailleurs du secteur agroalimentaire.

« En rêve sera une pièce poétique, musicale, chorégraphique.  Elle trouve sa source dans ce désir d’aller à la rencontre de femmes et d’hommes qui travaillent à l’usine, ont cette activité professionnelle souvent pénible et répétitive. À travers plusieurs textes, je souhaiterais évoquer certaines de ces activités : la répétition de certains gestes, la maintenance des machines et leur défaillance, mais aussi la matière première travaillée (ici, le poisson).

Le secteur agroalimentaire m’intéresse car les produits qui y sont transformés sont des animaux ; mais aussi parce que le traitement qui leur est fait au cours de leur transformation en biens de consommation – triage, découpe, conditionnement – est aussi celui (peut-être un peu caricatural, certes) réservé à beaucoup d’humains de nos sociétés. Depuis la scolarité (le triage à chaque fin de cycle éducatif ou de formation à partir du collège) jusqu’à l’activité professionnelle (le morcellement des tâches), en passant par le conditionnement par un discours politique et médiatique qui laisserait supposer qu’il n’y a pas d’autres manières d’envisager le monde du travail, de faire société : chacun à la place qui lui est assignée, une activité bien déterminée, une soumission plus ou moins volontaire à cet ordre des choses.

Dans ce contexte, quelle est la place laissée, et la place que l’on se laisse à soi-même, pour une échappée, un chemin de traverse, pour un jeu, pour la poésie, pour un rêve ? »

Sylvain Prunenec – association du 48

Sylvain Prunenec est artiste associé à Danse à tous les étages dans le cadre du Résodanse au bout du monde

+ d’infos sur l’artiste