Nomadanse / Spectacle /

Ainsi passe le temps

Alain Michard · Cie Louma

En partenariat avec l'Espace Glenmor, Ville de Carhaix

mardi 13 juin - 10:00

CARHAIX · Espace Glenmor

Événement passé

À partir de « L’Histoire chuchotée de l’art » de Robert Filou, Manuel Coursin et Alain Michard fabriquent sur scène un laboratoire du banal. Avec humour et dérision, ils manipulent des objets, bricolent de la magie, dansent avec les mots. C’est la ritournelle des saisons qui passent. L’art, la vie, la mort. Ainsi passe le temps.

Interprètes : Manuel Coursin et Alain Michard

Danser avec Alain Michard

La classe de CM1-CM2 de l’école Persivien profite de 4 journées de pratique artistique avec Alain Michard autour de l’Histoire chuchotée de l’art, de Robert Filliou. Pour les jeunes élèves et adultes de Carhaixment danse, deux temps de pratique sont également organisés en amont du festival.

Suite aux ateliers de pratique avec l’artiste, une séance scolaire sera réservée aux collégien·nes de Carhaix le mardi après-midi.

Le texte "L'Histoire chuchotée de l'art"

C’est un récit, un conte, une poésie. Tout cela à la fois. 
Il y est question de l’art, mais sous un angle décalé, puisque ce sont des actions simples, concrètes, avec des objets, des matières, des expériences qui y sont décrites. 
L’idée proposée est donc celle que l’art est une expérience. 
Robert Fillou ajoute que « le nom de l’homme n’est pas important, pas besoin de nom dans cette histoire », signifiant que l’art n’est pas une mise en valeur d’un.e artiste, mais bien une proposition faite au public d’observer le monde et de se questionner sur la manière dont il marche (ou ne marche pas). 
Alain Michard a travaillé à partir de ce texte à plusieurs reprises. Il en a fait des lectures, il en a fait le sujet d’un des épisodes de sa conférence-performée La carpe et le lapin, mais avant cela, il en a fait un élément central de son projet Virvoucher. 
Dans cette pièce, basée sur l’idée de « création permanente », le texte de Robert Filliou était dit par une petite fille de 10 ans. 
Pour Alain Michard, Robert Filliou est depuis toujours une source d’inspiration, tant pour sa manière de vivre sa vie comme une oeuvre d’art, que pour son concept de « création permanente ». 
Il le place parmi ses références majeures, aux côtés de Samuel Beckett, Buster Keaton, le musicien Daniel Johnston, la chorégraphe Martine Pisani, Grand Magasin, ou l’écrivain Emmanuel Bove
Ainsi passe le temps s’inscrit dans une série de pièces d’Alain Michard où se conjuguent danse, voix, son, et objets (Virvoucher, BING, Parkinson, J’ai tout donné, CouaC…). 

Bio d'Alain Michard

Alain Michard est chorégraphe/metteur en scène, artiste visuel et cinéaste. Il développe ses projets dans plusieurs espaces parallèles et transversaux, allant de la scène à l’espace public, des arts- visuels au cinéma, et à l’enseignement.  
Cultivant l’art du « pas de côté », il travaille avec les contextes, entrelaçant documentaire et fiction, souvent dans des environnements « hors-pistes », quartiers et villages, dont il associe les habitants, autant comme sources, relais, que, parfois, interprètes. Il associe régulièrement d’autres artistes à ses projets, pour des collaborations à des créations, mais aussi pour des temps de rencontres et de pratiques partagées (A domicile, SYMPOSIUM…).  
Ses films vont de la création visuelle liée à la danse (Ascension, En danseuse, Feuille, Carton), au documentaire (Encore chaud, L’autre pays), en passant par la fiction (On air, Clandestine, Les garçons).  
Ses projets sont créés et présentés en France (Brest, Rennes, Nantes, Paris, Albi, Marseille, Falaise, Uzès, Guisseny …) et à l’international (Italie, Portugal, Brésil, Turquie, Japon, Belgique…).  
Pour plus d’infos : https://www.alainmichard.org

Bio de la compagnie

LOUMA, dirigée par l’artiste Alain Michard, est une structure de création pluridisciplinaire. Elle questionne et ouvre son champ d’exploration, tout en mettant en place des dynamiques de création et des partenariats sur le long terme. Elle a choisi de développer ses projets autant dans des quartiers urbains que dans des territoires ruraux où l’art et les artistes sont peu présents, et autant en partenariat avec des lieux de proximité, modestes et peu dotés, que des scènes de dimension nationale. L’éclectisme de LOUMA est assumé, et même revendiqué., ce qui a permis de développer depuis plus de vingt ans des projets « ambitieux », en prise avec les enjeux artistiques et les questions de société actuels, qui ne correspondent parfois pas aux attentes institutionnelles. LOUMA est une structure qui entretient sa souplesse, comme le corps du danseur, qui développe sa plasticité,r s’adaptant aux contextes, hors des schémas pré-établis. LOUMA est consciente d’être porteuse d’une mission de service public de la culture, aux côtés de ses partenaires et du public, dans une vision collective et émancipatrice de l’art. Elle crée parallèlement des pièces pour la scène et pour l’espace public (l’architecture et le paysage), des films, et des projets à long terme, documentaires et participatifs, liés aux habitants des lieux où ils se déploient (par ex. A Domicile, SYMPOSIUM…). La Cie LOUMA partage ses outils et met son expérience au service d’artistes «accompagnées » (Florence Casanave, Olga Dukhovnaya, et Catherine Legrand, Matthieu Blond, Alice Gautier). LOUMA mène régulièrement des collaborations artistiques, notamment pour En danseuse (23 chorégraphes), des résidences liées aux pratiques urbaines (Città aperta), et pour le SYMPOSIUM (Rencontres de jeunes artistes européens). LOUMA développe ses projets à l’international : Italie, Portugal, Belgique, Brésil, Turquie, Japon, Canada. 

Crédits

Chorégraphie et scénographie : Alain Michard

Conception sonore et interprétation : Manuel Coursin et Alain Michard

Lumière : Gweltaz Chauviré

Regard extérieur : Julien Gallée-Ferré

Production : LOUMA

Partenaires : Lillico- Festival Marmaille 2020, Rennes et Centre culturel du Coglais, Montours Communauté de communes Couesnon-Marches de Bretagne Conseil, départemental d’Ille-et-Vilaine (Résidence mission) La compagnie Louma est subventionnée par la DRAC Bretagne, la Région Bretagne, la Ville de Rennes

Prochains événements