Danse contemporaine & hip hop
  • ValHorizons 2015
  • Créatives Saint-Malo 2015/2016
  • Corps sensibles 2015
  • Créatives Rennes 2015
Accueil > Soutiens aux choregraphes > Production et diffusion

Production et diffusion

Coproduction 2016 - The Letter - Mani Mungai (Cie Wayo)

Production et diffusion-Coproduction 2016 - The Letter - Mani Mungai (Cie Wayo)

« Voici 5 ans, j’ai trouvé une lettre manuscrite de 6 pages en
anglais dans un bus entre Evreux et Louviers. Un homme originaire
de Guinée-Conakry écrivait à sa femme de sa cellule de prison.
Glissée dans la pochette du dossier avant, je me suis beaucoup
interrogé sur les raisons qui avaient poussé la destinataire de
cette lettre à l’abandonner. Cela ne ressemblait pas à un oubli.
Sans nom, impossible de la restituer. Trouver une lettre d’une
telle intimité, et en anglais (ma langue maternelle), dans la
campagne normande… j’étais troublé. Dépositaire de cette
bouteille jetée à la mer, j’ai toujours pensé qu’il y avait matière
à un travail artistique. Mais comment s’en emparer ? Quelle
distance adopter ? Quel langage ? Quel rapport au public pour
rendre compte de l’histoire contée dans la lettre, et de la mienne,
témoin privilégié ? Le projet «The Letter» se situe au croisement
entre danse, théâtre, art contemporain et art visuel. Comment recréer
l’histoire contée dans la lettre ? Comment raconter mon histoire
avec cette lettre, mon cheminement intérieur, avec mes mots
et mon langage corporel ? »

Mani Mungai

Chorégraphie et Interprétation : Mani Mungai / Installation Vidéo : Atsuhiko
Watanabe / Installation Plastique : Felix Rodewaldt / Regard extérieur : Magali Caillet-Gajan

Production : Cie Wayo / Coproduction : Le Triangle / Cité de la danse
(Rennes) ; Danse à tous les étages (Rennes, Brest), le Mac Orlan (Brest) /
 

Soutiens : Le Terrain Blanc (Quimper) ; L’Auditorium / TEEM (Quimper). La

Cie Wayo a reçu le soutien de la DRAC Bretagne au titre de l’aide à la
création chorégraphique et de la Région Bretagne pour ce projet.

 

© Alain Monot

Coproduction 2017 - Les gens qui doutent - Laurent Cebe (Asso Des Individualisé(e)s)

Production et diffusion-Coproduction 2017 - Les gens qui doutent - Laurent Cebe (Asso Des Individualisé(e)s)

Les Gens qui doutent c’est avant tout six personnes. Non, des gens. Enfin
oui, des personnes. On est jeune. On veut dire, dire on voeux. Dirons-nous.
Dire qu’on est là, en train de faire par ce que. Que nous ne savons pas et
que c’est bien. Avant tout, ça part du corps et pas seulement. C’est aussi
avant tout autre chose, qu’on ne sait pas encore. Pas encore mais...
On fait, on dit, on veut dire, on joue, avant tout on joue et ce qui est encore
plus, mais pas trop sûrement, mais pas tellement sûr, c’est qu’on est en train
de faire. On n’est même pas totalement six, on est plus ou moins six et surtout
plus. Rassurez-vous ça va être bien, par ce que on est. Là. [...] Ce ne sera pas
aussi simple qu’une seule chose, ce sera aussi ça et ça puis peut être ça...
aussi. Tout ça pour dire que c’est juste un spectacle. »
Extraits du texte écrit par Laurent Cebe, support du travail de la voix et du
corps.

Direction artistique, chorégraphie : Laurent Cebe /

Interprétation : Aïcha El Fishawy, Flora Detraz, Alice Masson, Quentin Gibelin, Cédric Cherdel, Quentin Ellias

Scénographie :Collectif THTF

Illustrations : Laurent Cebe

Lumière : Yohann Olivier

Son : Tim Born

Coproduction : Centre Chorégraphique National de Nantes, ONYX (Saint Herblain),
Danse à tous les étages (Rennes, Brest)

Aides à la création : Ville de Nantes (aide à la maquette et aide à la création), ville de Saint Herblain, Dispositif Nantes-Rennes Métropoles / Accueils en résidence : le SEPT CENT QUATRE VINGT TROIS (Nantes), Les Fabriques-Laboratoires Artistiques (Nantes), Le Centre Chorégraphique National de Nantes, ONYX (Saint Herblain), Au Bout du Plongeoir (Rennes)

© Laurent Philippe

Coproduction 2017 - Nostalgia - Jody Etienne (Cie In Ninstan)

Production et diffusion-Coproduction 2017 - Nostalgia - Jody Etienne (Cie In Ninstan)

« Je me considère comme un citoyen du monde. La nostalgie

de la terre et de la langue est pour moi ambigüe, complexe
et parfois dangereuse. NOSTALGIA sera pour moi le périple de
trois individus errant dans ces espaces-temps turbulents. Nous
cohabiterons ensemble dans un système effervescent emprunt
d’enracinements, de déplacements, de fuites, de rencontres,
d’immobilités et de silences des corps. »

                                                                                                                       Jody Etienne


Chorégraphie : Jody Etienne

Interprétation : Jody Etienne, Robin Lamothe, Mathilde Rance

Création lumières : Jean-Marc Segalen

Composition musicale et sonore : Simril Lennert

Régie son : Adeline Mazaud

Administration : Aline Berthou

Production : Compagnie In Ninstan

Coproductions - Résidences : Danse à tous les étages (Rennes, Brest), le Mac Orlan - Ville de Brest / L'Hermine, Scène de territoire pour la danse - Sarzeau, Golfe du Morbihan - Vannes.

Aides et soutiens : Le Quartz - Scène Nationale de Brest, le Centre National de la Danse - Pantin et Lyon, Le Vallon - Ville de Landivisiau, La Chapelle Dérézo - Brest;  les dispositifs Tremplin - parcours d'auteurs chorégraphiques et DanSCe Dialogues 2 - Spectacle Vivant en Bretagne.

La création NOSTALGIA est soutenue par le DRAC Bretagne et la Ville de Brest au titre de l'aide au projet.

© Alain Monot

Diffusion : TYJ - Alina Bilokon et Léa Rault, avec le festival Désordre

Production et diffusion-Diffusion : TYJ - Alina Bilokon et Léa Rault, avec le festival Désordre

Mardi 24 janvier 2017 - Centre culturel de la Ville Robert (Pordic)
Vendredi 27 janvier 2017 / 20h30 - Mac Orlan (Brest)


TYJ. Une pièce où deux soli ont lieu, liés par la quête d’un endroit
où prendre position. Un endroit où se tissent le mouvement, la
musique et le texte pour donner une forme articulée au lyrisme.
TYJ. Trois protagonistes liés par un accord tacite qui créent un
maillage avec lequel ils doivent réciproquement composer.
Ensemble, ils jouent une collection de figures en quête d’un
endroit hédonique.
TYJ. Un endroit où métaphores et allégories sont les figures les plus
utilisées dans la fabrique d’un objet qui propose au spectateur
un changement de focus entre un corps mouvant et chantant,
et des figures porteuses de sens qui en émergent.

 

Conception : Alina Bilokon et Léa Rault 

Création et interprétation : Alina Bilokon, Léa Rault et Jérémy Rouault

Paroles, Texte et Musique : Alina Bilokon, Léa Rault et Jérémy Rouault (Excepté
Penthésilée, Heinrich Von Kleist) 

Lumières : Thibaut Galmiche

Régie son : Clément Lemennicier 

Costumes : Anna Le Reun / Under the bridge 

Collaboration artistique : Arnaud Stéphan et Radouan Mriziga / Scénographie : Lucie Le Guen (à confirmer)

Production : Pilot Fishes

Coproduction : Théâtre de la Ville – Paris ; La Passerelle – Scène nationale de Saint-Brieuc ;
Le Musée de la danse – Centre chorégraphique national de Rennes et de Bretagne; Le Triangle, Cité de la danse – Rennes; Danse à tous les étages (Rennes, Brest) ; Itinéraire Bis, Association de Développement Culturel et Artistique des Côtes d’Armor. 

Soutiens : Ministère de la Culture et de la Communication / DRAC Bretagne au titre de l’aide
à la création ; Conseil Général des Côtes d’Armor; Région Bretagne ; Théâtre municipal Campo Alegre de Porto (PT); la Métive - lieu de résidence de création pluridisciplinaire en Creuse; O Espaço Do Tempo – Montemor O Novo (PT); WP Zimmer à Anvers (BE); Collectif Danse Rennes Métropole et le Gouvernement à Gand (BE)

© Lise Gaudaire

Diffusion : Blanc - Vania Vaneau – Cie Arrangement provisoire (69) Compagnie repérée et accompagnée par le réseau PSO avec le festival Dañsfabrik

Production et diffusion-Diffusion : Blanc - Vania Vaneau – Cie Arrangement provisoire (69) Compagnie repérée et accompagnée par le réseau PSO avec le festival Dañsfabrik

Mercredi 1er mars / 19h30 - Mac Orlan (Brest)

 

La pièce crée des dialogues entre la culture occidentale contemporaine et les cultures
traditionnelles ou « l’univers du sauvage », ainsi qu’entre l’espace du rituel et celui
du théâtre. Il s’agit d’un lieu de vertige qui joue avec l’empathie, le simulacre et la
représentation dans un va-et-vient entre le réel et la fiction (voir l’hallucination) et entre
le rationnel et l’irrationnel.

 

Conception et Interprétation : Vania Vaneau 

Guitare : Simon Dijoud / Assistant : Jordi Galí

Coproduction : Théâtre de la Ville (Paris), La Passerelle – Scène nationale de Saint-Brieuc ; Le Musée de la danse – Centre chorégraphique national de Rennes et de Bretagne ; Le Triangle, Cité de la danse (Rennes) ; Danse à tous les étages (Rennes, Brest) ; Itinéraire Bis, Association de Développement Culturel et Artistique des Côtes d’Armor

© Gilles Aguilar

Contact

Actions artistiques et sociales Soutiens aux choregraphes